28
sept
2015
2

Le plein de vitamine C

Entre une météo capricieuse qui varie entre températures estivales et pluies automnales, et une rentrée qui, à la fin du mois de septembre, nous a déjà un peu laissés sur le carreau, mon petit conseil pour commencer ce mois d’octobre: faire le plein de vitamine C. Mais attention, pas n’importe comment.

D’abord, ce qu’il faut savoir sur cette vitamine et pourquoi je vous la conseille:

  • C’est un antioxydant majeur: c’est à dire qu’elle est la première à réagir pour neutraliser les radicaux libres qui attaquent nos cellules. Elle est donc très utile pour toutes celles et ceux qui veulent garder une belle peau, de beaux cheveux, une bonne vue, un bon coeur, de bons poumons, etc, etc..
  • Elle améliore les défenses immunitaires en augmentant le volume des globules blancs: elle a donc un pouvoir anti-infectieux et anti-viral très utile lorsqu’on subit ces variations météorologiques. Elle possède aussi une action anti-allergique et antihistaminique, bien que ce ne soit plus la saison du pollen, on peut aussi faire une petite cure au Printemps.
  • Elle intervient dans la « fabrication » des catécholamines (adrénaline, noradrénaline et dopamine), les hormones d’adaptation au stress  qui modulent les activités comportementales, mentales, émotionnelles, cognitives et de motricité: motivation, concentration, attention, bien-être, fatigue, … tout ce dont on a besoin en cette période.
  • Elle augmente l’absorption du Fer et du Calcium. Je la conseille donc en cas d’anémie et pour les enfants en pleine croissance.

Il est préférable de la consommer naturelle car à la différence de la vitamine synthétique (non naturelle, fabriquée en laboratoire), elle n’empêche pas de dormir. Malheureusement, la vitamine C, bien qu’elle soit « Super Vitamine », est aussi la plus fragile et ne résiste que très peu à la lumière et à la chaleur. Il faut donc, tant que possible, consommer les fruits et légumes rapidement après cueillette, les conserver à l’abri de la lumière ou de la chaleur, ou encore les surgeler. Et pour la cuisson, la vitamine C étant hydrosoluble, il vaut mieux privilégier une cuisson à la vapeur douce. Ou consommer les aliments crus.

Ainsi, pour optimiser votre apport en vitamine C au quotidien, consommez des baies d’églantier, du chou-fleur, des brocolis¹, des kiwis, des poivrons, du cassis, du persil, de la ciboulette, du cresson, des agrumes, etc.

Pour ceux qui consomment un jus d’orange le matin, je vous déconseille fortement le jus d’orange industriel (pour savoir pourquoi: cf « Le saviez-vous? ») et vous invite plutôt à essayer une eau chaude avec un demi-citron frais pressé ou de presser vos oranges vous mêmes (bio si possible car les pesticides dénutrissent les fruits et légumes).

Si vous êtes fumeurs, sachez que votre organisme consomme plus de vitamine C qu’un non fumeur et qu’une supplémentation d’au moins 4g/jour est recommandée pour compenser les pertes et reconstituer les réserves (la vitamine C agit aussi dans la neutralisation du benzopyrène et des nitrosamines cancérigènes de la fumée de cigarette).

Vous pouvez aussi faire une cure de vitamine C avec des compléments alimentaires tels que l’acérola².

 

¹ Pour une idée de menus à base de vitamine C: cf « Le plat du jour »

² Pour en savoir plus sur l’acérola: cf « L’épicerie du naturo »

Laisser un commentaire