1
avr
2016
5

Printemps: le temps de la détox!

Le Printemps! La saison où la nature fleurit à nouveau, où les jours rallongent et où nous sortons enfin de longs mois d’hibernation. Et c’est aussi pour nous le temps de la détox.

En effet, les cellules de notre corps baignent dans des liquides extracellulaires (lymphe et le sang) dans lequel elles puisent l’oxygène et les nutriments (glucides, protéines, lipides) et autres vitamines et minéraux dont elles ont besoin pour vivre.

Parallèlement, les cellules déversent leurs propres déchets dans ces mêmes liquides pour qu’ils soient exportés vers l’extérieur. Pour cela, le corps est équipé d’organes « spécialisés » pour extraire ces déchets du sang et de la lymphe et les rejeter vers l’extérieur. On les appelle les émonctoires primaires: le foie, les reins, les intestins et les poumons.

Malheureusement, il arrive parfois, voire  très souvent en raison de la multiplicité croissante des toxines¹ (environnement, alimentation) et de la sédentarité de nos civilisations, que le corps emmagasine plus de déchets qu’il n’est capable d’en éliminer et provoquant ainsi une saturation de nos organes primaires. Aussi  une masse importante de déchets stagne autour des cellules qui baignent littéralement dans un marécage ce qui obstruent les échanges: l’apport en oxygène et en nutriments devient plus difficile et les cellules ne peuvent plus fonctionner correctement: les organes que forment ces cellules se congestionnent et n’arrivent plus à faire leur travail. Surviennent alors des dysfonctionnements avec l’apparition de maladies, ou à un moindre degré l’apparition de symptômes bénins qui témoignent d’un encrassement de l’organisme.

 Il est donc essentiel régulièrement de donner un petit coup de boost à notre corps en lui facilitant la tâche avec une petite cure détoxifiante et pour ça, la meilleure période, c’est au Printemps et à l’Automne. Ca tombe bien le Printemps, c’est maintenant!

La cure de détoxification:

- un drainage pour relancer le foie avec des plantes en teinture-mère comme le radis noir, l’artichaut, le chardon marie ou le romarin. Mais ce que je préconise au Printemps, c’est la cure de sève de bouleau fraîche à raison de 10 à 20ml par jour pendant 3 semaines. Et si vous n’avez pas la chance d’avoir un bouleau blanc dans votre jardin voici un site sur lequel vous pouvez vous en procurer:

Sève de bouleau fraîche.com.

Vous pouvez également parfois en commander en magasin bio.

- une cure de probiotiques: je vous recommande la gamme Pilèje ou Nutergia en pharmacie pendant 1 mois (attention les probiotiques doivent être prises dans un estomac vide car les bactéries résistent mal à l’acidité de l’estomac, donc le soir au coucher ou le matin 1/4 avant le petit-déjeuner)

- Au lever, tous les matins: un demi-citron bio dans une eau chaude

Vous retrouverez plus de détails sur la sève de bouleau, les probiotiques, ou sur les bienfaits de l’eau citronnée dans mes chroniques précédentes.

Bien entendu, lors de la cure, il faut éviter de manger trop de graisses saturées, trop de produits industrialisés, de consommer de l’alcool, et augmenter sa consommation de fruits et légumes (de saison et bio si possible). Et puis pour optimiser le drainage: du vélo, de la marche rapide, de la natation, du yoga, etc.

Je déconseille la cure aux personnes qui se sentent fatiguées, déprimées ou affaiblies.

Lors de la cure, il n’est pas rare de voir se produire une crise curative avec maux de tête, nausées, éruption cutanée, augmentation des selles et des urines, etc. La crise peut durer de 24h à quelques jours. Au-delà, il est préférable d’arrêter la cure.

¹ Pour en savoir plus sur les toxiques environnementaux et alimentaires: Le livre

 

 

2 Réponses

Laisser un commentaire